Participez à la sauvegarde du patrimoine de l’eau
  1. Fontaine Notre-Dame de Kerdévot, ERGUE GABERIC

Fontaine Notre-Dame de Kerdévot, ERGUE GABERIC

20221002 134652

La légende raconte : ” Notre-Dame de Kerdévot serait apparue sur un rocher, au bord d’un ruisseau situé entre les villages de Rubernard et de Niverrot, près du pont ar Vossen, le pont de la Peste. En effet, elle aurait fait reculer la maladie, empêchant l’épidémie, venue d’Elliant, de se répandre dans la paroisse qu’elle protégeait.” Une chapelle à Kerdévot figure déjà dans des écrits de 1439, celle que l’on peut voir aujourd’hui a été érigée à la fin du XVème siècle.
Le clocher frappé par la foudre en 1701 a été reconstruit en 1702. La sacristie et son toit en carène de bateau est postérieure au reste de l’ouvrage. L’édifice religieux est accompagné d’un calvaire aux apôtres, l’un des sept de ce type dans le Finistère, un autre est situé à Gouézec près de la chapelle Notre-Dame des Trois Fontaines. Le Pardon qui se déroule le deuxième dimanche de septembre est le plus fréquenté et le plus renommé du pays Glazick.
La fontaine est placée en bordure de champ à quelque distance de la chapelle, de style gothique elle date du XVIème siècle. Le toit à bâtière est flanqué d’épais pinacles à crochets. Le sommet du pignon est surmonté d’un blason en partie érodé et masquant une fleur en pierre. A l’avant de l’édifice au bout d’une petite rigole deux vasques destinées aux ablutions. On s’y rendait pour guérir du catarrhe (inflammation des muqueuses engendrant une hypersécrétion) ou de fièvres. Réputée pour ses guérisons surprenantes, elle était particulièrement fréquentée, et l’est encore aujourd’hui comme le prouve les quelques pièces de monnaie jetées près de l’excavation d’où apparaît la source et le bouquet aux pieds de la statue de la Vierge qui orne la stèle.
Source : https://www.fontainesdefrance.info/fontaines/la-fontaine-notre-dame-de-kerdevot/

Extraits d’un article intitulé "La chapelle de Kerdévot" dans le bulletin municipal de janvier 1980 et signé Jean-Louis Morvan :
Cette fontaine de Notre Dame de Kerdévot est située dans un champ à 300 m à l’est de la chapelle. Elle a aussi sa légende et son histoire. La fontaine est abritée par un édifice gothique supportant une statuette de la Vierge à l’Enfant, accosté de deux pinacles. Sur un des côtés, il y a une tête d’homme sculptée dans la pierre. Devant la fontaine, deux vasques carrées qui devaient servir pour les ablutions.
Jadis, les Quimpérois se rendaient en foule au pardon de Kerdévot qui avait lieu, comme aujourd’hui, le deuxième dimanche de septembre. Ils s’y rendaient par dévotion mais aussi pour faire « ripailles » après la messe sous les frondaisons. L’usage était si ancré qu’on donnait à ce pardon le nom peu orthodoxe de « Kerfricot ». Ajoutons que ces agapes ne compromettaient pas l’équilibre des pardonneurs : la seule boisson admise était l’eau de la fontaine de Notre Dame.
Selon la tradition, ses eaux guérissaient du catarrhe (inflammation des muqueuses) et de la fièvre. De plus, lorsqu’une jeune maman ne pouvait allaiter son enfant, elle se rendait à la fontaine, la vidait, la nettoyait. En reconnaissance de ces soins, N.D. de Kerdévot lui accordait assez de lait pour nourrir deux bébés. Le champ s’appelait « pré aux bœufs » ; les deux bœufs qui transportèrent à Kerdévot le fameux retable y éliront domicile et servirent aux paysans d’alentour pour leur labour jusqu’au soir où l’un d’eux voulut les faire travailler après le coucher du soleil... et où ils disparurent mystérieusement.
Source : hhttp://grandterrier.net/wiki/index.php?title=Les_fontaines_sanctifi%C3%A9es_gab%C3%A9ricoises

Description

Cours d’eau
?
Type de point d’eau
Fontaine
État du point d’eau
Bon état
Publié par
Pfphoto
Publié le
05/10/2022
Visites
22 vues
Licence du média
CC by-nc-nd
Télécharger
JPEG – 2.6 Mo

Commenter

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.